Un sacré ratage! Le nouveau jardin des Halles, désormais renommé (parce qu’on aime compliquer les choses) jardin Nelson-Mandela, a été conçu par des imbéciles présomptueux qui privilégient les rendus 3D sur écran à la réalité physique et au confort des usagers. Il multiplie les erreurs grossières et réussit à faire moins bien que l’ancien jardin sur bien des points. Plusieurs centaines d’arbres en pleine maturité massacrés pour rien, un « jardin » constitué d’une grande dalle en béton où sont couchés quelques morceaux de pelouses criblés d’une bonne centaine de grilles d’aération, de plaques d’égouts et de mobilier en béton. Ces grilles métalliques d’un à deux mètres de diamètre sont réparties absolument partout et plusieurs dizaines sont en plein milieu du gazon. Les « pelouses » seront au repos du mois d’octobre au mois d’avril, malgré les dénégations des responsables et formeront un mélange de terre, de boue et d’herbe agonisante dès la mi-juillet. La municipalité ose présenter ce jardin comme le « poumon vert » du quartier, ce qui ne l’a pas empêchée de l’amputer grassement, ni d’en supprimer presque entièrement l’élément eau, pourtant si utile en été. Avec ce nouveau jardin, les habitants du quartier auront donc droit à moins de verdure et moins d’eau qu’avant, et pour remplacer les 300 arbres et leur feuillage, des arbres-poireaux. Quant à la verdoyante prairie constellée de fleurs que promettait le visuel promotionnel, la misérable réalité à l’arrivée ne cesse de nous renvoyer au leurre des dessins d’architectes, outrageusement mensongers. Tout cela pour un coût exorbitant, bien sûr !

P. Khayat

Lire aussi l’édifiant article de l’Association Accomplir (lien).

À voir : le débat contradictoire entre Élisabeth Bourguinat (Association Accomplir), Jean-François Legaret (maire du 1er arrondissement) et Jacques Baudrier (Ville de Paris) dans l’émission “Dimanche en politique” de France 3 :